plaque

  • Linogravure

    DSCN7795.JPG

    Samedi dernier, j'étais en stage de linogravure dans le centre culturel Bellegarde près de chez moi.

    DSCN7791.JPG

    Le matin, nous avons fait nos recherches graphiques de motif et gravé avec quelques essais de couleur. Sophie Torchia m'a proposé de travailler sur la photo des coquelicots en haut à droite. Donc j'ai reproduit le motif.

    DSCN7794.JPG

    L'après-midi, nous avons enchaîné les tirages.

    DSCN7803.JPG

    J'ai utilisé des plaques Adigraf. Elles sont très souples et plus faciles à graver que du lino classique avec mes mains douloureuses. On peut dessiner à même la plaque ou reporter le motif au calque.

    DSCN7792.JPG

    A présent, il existe des encres pour linogravure à base d'eau donc très facile d'entretien pour nettoyer les plaques et rouleaux. On encre la plaque, pose la feuille par dessus et avec un système de presse, l'encre s'imprime sur la feuille.

    DSCN7805.JPG

    Essai du matin avec des tampons fleurs pour voir l'organisation des couleurs.

    DSCN7811.JPG

    Toute une série pour faire des dessins de couleurs, de tampons et de papier.

    DSCN7793.JPG

    Cela ne chômait pas à la table d'encrage!

    DSCN7796.JPG

    Pleins de réalisation dans des styles différents. Sophie a su nous orienter vers des essais et des possibilités nouvelles pour nous.

    DSCN7810.JPG

    Comme j'avais un peu de temps, j'au pu gravé ma petite Lili.

    DSCN7809.JPG

    J'avais un kit de linogravure trouvé chez le Géant des beaux Arts , très pratique car pour débuter, il y a tout dedans. Tout le monde a trouvé que le papier Linolblock avait un très beau rendu. Ce sont des feuilles de papier japonais assez fines en intissé. On voit bien tous les détails de la gravure.

    Je me suis régalée à dessiner, graver, encrer, imprimer mes gribouilles et je suis ravie de retrouver Sophie demain pour un autre stage mais là ce sera une surprise. Je sais juste que cela a un rapport avec l'exposition qu'elle a mise en Scène dans les belles salles du centre culturel. Je vous montrerai cela en photos bientôt!

     

     

     

  • Atelier impression graphique avec Claudie Guyennon Duchêne

    DSCN2337.JPG

    Un samedi en février dernier, j'ai participé à un stage d'impression textile avec Claudie Guyennon-Duchêne au centre d'animation culturelle Bellegarde à Toulouse. Je vous laisse découvrir son univers à travers son blog, toute en féminité et maternité. Oeuvres qui ne vous laisseront pas indifférents. Elle nous a expliqué son travail et son cheminement, c'était passionnant.

    DSCN2345.JPG

     Nous avions fait nos "courses", pour ma part la veille et c'est ainsi que j'ai rencontré Amanda qui les a faites en même temps que moi! Je ne connaissais pas l'encre taille douce dont Claudie se sert pour l'impression sur textile et la gravure. 

    Chacune, nous avions donc notre matériel avec parfois une idée bien précise ou pas du tout ce que nous voulions faire. Claudie nous a laissé à disposition de nombreux livres pour chercher l'inspiration.

    DSCN2373.JPG

    Pour ma part c'est Hundertwasser qui m'a tout de suite interpellé. J'ai toujours aimé son esprit fantasque plein de couleurs aux formes géométriques imparfaites. J'étais venu découvrir une technique que je ne connaissais pas donc rien de programmé en particulier.

    DSCN2366.JPG

    Dans du rhodoïd très épais, je me suis mise à graver des formes concentriques et un escargot est apparu. Comme je n'ai pas trop de force dans les mains, ma gravure n'était pas profonde donc j'ai dû la travailler à plusieurs reprises. C'est un dessin en creux d'où la difficulté. il fallait que le motif resorte à l'encrage et ce n'est pas évident!

     

    DSCN2367.JPG

    Après encrage de la plaque, et mise sous presse, mon escargot apparaît sur le tissu! 

    DSCN2336.JPG

    La presse nous a causé bien des soucis mais après intervention des spécialistes, tout est rentré dans l'ordre.

    DSCN2347.JPG

     On sert pour la pression puis on tourne la manivelle. Il faut tout de même un peu de force dans les bras!

    DSCN2348.JPG

    Moment magique, la découverte.

    DSCN2350.JPG

    Ici découpage dans une feuille cartonnée qui sert de cache.

    DSCN2338.JPG

    Chacune a réalisé des productions variées

    DSCN2340.JPG

    en variant les cadrages, positif/négatif, en insérant d'autres couleurs

    DSCN2354.JPG

    sur des tissus à motif ou unis, ronds de carton, bandelettes aléatoires, fils,

     

    DSCN2355.JPG

    ou mélange. Cela m'a beaucoup rappelé ce que je faisais avec  mes élèves de maternelle.

    DSCN2356.JPG

    fils de différentes grosseurs sur la toile et encrage du carton,

     

    DSCN2380.JPG

    Amanda voulait refaire ses rideaux avec des impressions fleuries.

     

    DSCN2361.JPG

    Chacune testait selon ses envies. Ici une dame travaillait sur le thème de la piscine proposé par sa professeur d'Arts Plastiques.

    DSCN2371.JPG

    ici matrice et toile imprimée.

    DSCN2381.JPG

    Superposition de couleurs et de formes. toile qui devrait se transformer en sac si je me souviens bien.

    DSCN2372.JPG

    Tout comme celles-ci.

    DSCN2341.JPG

    Magalie a beaucoup dessiné et s'est rendue compte que la précision était difficile à rendre avec les outils que nous avions pour avoir un résultat tel qu'elle le recherchait.

    DSCN2342.JPG

    Mais elle a su s'adapter!

    DSCN2343.JPG

    Sa plaque de gravure. (rhodoïd épais pas facile à travailler)

    DSCN2363.JPG

    Voici son cerf. Elle a réussi à donner le mouvement au pelage. Costumière de son état, je vois bien ses motifs sur des vêtements.

    DSCN2344.JPG

    Voici mes plaques gravées prêtes pour l'impression.

    DSCN2421.JPG

    Ce n'est pas toujours évident de trouver le bon dosage pour l'encre. Il faut recommencer son ouvrage souvent.

    DSCN2425.JPG

    Une fois la gravure satisfaisante, l'impression ne l'est pas du premier coup. Donc on recommence, et parfois des essais aléatoires sont plus intéressants que d'autres.

    DSCN2427.JPG

    Je voulais utiliser uniquement du noir et du turquoise mais j'ai eu du mal à trouver le bon bleu. Je ne sais pas encore comment je vais utiliser mes tissus imprimés mais je vais trouver. Peut être montés en patchwork avec les panneaux imprimés encadrés pour rester dans le textile.

    DSCN2351.JPG

    Claudie nous a parlé de son travail d'artiste et son cheminement. Comment son oeuvre a évolué avec les années et les rencontres faites. Elle travaille l'impression sur textile et ensuite elle les brode. Je vous invite à aller découvrir son univers sur son blog.

      


    Claudie Guyennon-Duchêne par CentreBellegarde

    Le mieux c'est qu'elle vous explique elle-même son travail!

    Merci pour cette journée de stage et tous ces échanges. J'ai beaucoup appris et j'adore ça! Il va falloir maintenant que j'aille les portes d'église qu'elle a faites pour l'église du Saint Esprit à la Faouerette suite à leur implosion en 2001 dûe à l'usine AZF.